BLOG

Nicolas Hulot n’est pas en vacances

12 Oct 2015, Posté par Loïc dans Actu web, Clin d'oeil, Life

A la veille de la Cop21, Nicolas Hulot vient de réussir un bien joli « green buzz », ou pour le dire plus simplement un bon coup de com via internet. Nicolas Break the Internet et LC design aime ça.
En moins de 24 heures, Nicolas en s’alliant avec les humoristes phare des réseaux sociaux, et notamment l’équipe de Golden Moustache, a su créer l’événement de communication de la semaine.

Son objectif : Intéresser les jeunes à l’environnement et aux enjeux de la COP21. Pour les toucher Nicolas Hulot s’est alloué les services bénévoles de célèbres YouTubeur français pour une vidéo gentiment ironique.

 

Acte 1, la vidéo YouTube

Ce spot nous présente un Nicolas Hulot déboussolé en pleine séance de créativité avec de gentils représentatnts de la génération Y ou Z.

Nico « Yolo » (On ne vit qu’une seule fois) accepte de jouer avec son image et surtout avec les codes de l’humour web.

Succès garanti puisque en quelques heures, le site de la Fondation, sur lequel renvoie la vidéo sature (jusqu’à 3 000 connexions par seconde, affirme celle-ci – source : Libération.fr). Impossible de signer la pétition en ligne avant quelques heures.

 

Acte 2, la viralité

La vidéo diffusée sur YouTube et les autres réseaux sociaux à fait le tour du web en un temps record. Phénomène accru par le poids de la chaîne YouTube Golden Moustache.

Dès lors, Facebook a joué son rôle d’amplificateur et chacun d’entre nous a pu voir ses amis relayer cet appel à pétition et que vive le buzz.

 

Acte 3, la force est avec toi

Le choix du hashtag (#osons) est également stratégique car impactant auprès des internautes. C’est un mot qui véhicule un sens positif (Oser : Avoir la hardiesse, le courage, l’audace de faire quelque chose – source : Larousse), c’est très Yolo tout ça !

 

Acte 4, le livre

Parce qu’en France, la parution d’un livre est un gage de sérieux (il y a du fond, il y a de l’idée), Nicolas sort en parralèle de la vidéo, son « plaidoyer d’un homme libre » au titre de Osons (hey ça boucle avec le hashtag, pas mal !). En bonus, la couverture présente notre ami des visiteurs du mercredi (pour nos lecteurs qui ont passé la quarantaine !), seul, debout sur son rocher face au vent, les bras croisés. Le message subliminal, c’est « moi Nicolas, dernier rempart pour protéger notre environnement ».

A 4,90 euros le livre, attendons-nous à un effet « Indignez-vous » (tiens, ce n’est pas loin d’ «Osons») à la Stéphane Hessel.

 

Acte 5, le site http://www.fondation-nicolas-hulot.org/

Le site de la fondation Hulot a lui aussi évolué en 48 heures, mettant en avant le playdoyer et une sélection de tweets appelant à agir où à signer l’appel aux chefs d’état.

 

Acte 6, le succès et après ?

La cible visée (les 15-30 ans) a été atteinte et le buzz a fonctionné. Mais après ?

Parce que c’est bien ça, le grand chantier ! Après le Buzz, il y à la COP21 et ce qui y sera décidé. Et après, il y aura toujours la lutte pour la protection de l’environnement …

D’ici là, chez LC design, nous « likons » la belle action de communication et nous signons l’appel de Nicolas ;)

 

apres-48h pétition-Hulot

 

 

#Green #Buzz #COP21 #Yolo

Écrire un commentaire