Blog

L’isolement a mis la technologie au cœur de nos communications, la distanciation sociale l’y a maintenue.

3 juillet 2020
clementine
Isolement technologie communication et distanciation sociale

Drôle de temps pour la communication quand la technologie entre au coter de nos vies… Les réunions Skype et apéros Zoom ont laissé place aux cinémas à moitié vides et aux restaurants à moitié pleins. Le soleil nous invite à nouveau en terrasse et dans les parcs.

A cet égard, maintenant que nous sommes sortis, nous ne savons plus comment communiquer en direct. Poignées de main, accolades et embrassades sont proscrites. Les sourires sont cachés derrières les masque. Le « Namaste » du prince Charles fait des émules, tout comme le salut vulcain de Spock. Cela étant d’indécrottables romantiques verraient d’un bon œil se rétablir la révérence, bien plus élégante qu’un coup de coude.

De son côté, le Figaro Madame s’interroge sur les nouvelles techniques de séduction quand on ne peut plus se toucher, qualifiant le virus de « sensuellement transmissible ».

Les memes s’en donnent à cœur joie, les designers inventent des tutus d’un rayon d’un mètre comme à l’opéra national à Amsterdam. Les southern belles rêvent de revêtir les larges crinolines de leurs illustres ancêtres.

Mais loin de signer un retour vers les XVIIIe et XIXe siècles, au grand dam des romantiques précédemment cités, on passe par la technologie pour palier la distanciation physique… 

Retour vers le futur : on fait comme avant, mais autrement. 

Il faut que tout change pour que rien ne change… La Poste proposait déjà d’envoyer vos lettres sans avoir à sortir de chez soi pour les poster. Même l’intemporelle carte postale trouve sa place en ligne. En somme le phénomène n’est donc pas nouveau mais s’est accentué avec la crise sanitaire et le confinement. Ce qui se faisait IRL devient virtuel.

Deux services qui ont gagné de nouveau clients avec le confinement : Cheerz vous propose d’envoyer des photos ou des albums à vos grands-parents. Les Malouins de Famileo offrent à nos anciens isolés ou en maison de retraite de recevoir des petits journaux avec des nouvelles exclusivement de leur famille.

La télévision qui était mise à mal par les plateformes de vidéos à la demande, les replays et les émissions sur YouTube aurait-elle pris sa revanche avec le confinement ? L’augmentation du temps disponible a réuni les foyers autour des JT, des jeux les plus populaires ou encore les programmations spéciales, comme les films de Louis de Funès pour remonter le moral des Français.

Avec #OnResteEnsemble, Orange a profité de cette courbe ascendante en pensant à nos aînés, peu familiers des nouvelles technologies. Le géant de la téléphonie a proposé aux enfants et petits-enfants de filmer de courts messages. A destination de leurs grands-parents, ils sont ensuite transmis à la télévision à un horaire précis pour ne pas manquer cette marque d’affection. Le poste devient récepteur autant qu’émetteur.

Quand le mobile favorise la sédentarité : le grand gagnant du confinement, c’est le portable.

Individuel, compact et multifonctions, le téléphone portable remporte tous les suffrages quand il s’agit de s’envoyer des messages (+55% d’utilisation des applications de messagerie), de partager ses recettes de pain maison sur les réseaux sociaux ou de regarder les programmes qui nous intéressent sans subir pour la énième fois La Zizanie avec le reste de sa famille (+53% d’utilisation des réseaux sociaux et de la télévision).

Une nouvelle preuve, s’il en fallait, de l’importance que revêt au quotidien cet appendice greffé à notre main. Un espace à investir pour tous les types de communication que ce soit par le biais d’une application ou d’un site responsive.

Mais attention à ne pas tomber dans le piège des applis gadget inutiles ou qui utilisent les données personnelles sans vergogne.

Une étude de M6 sur les tendances en communication de 2020 a noté une volonté de se tourner vers des applications, des logiciels ou des sites qui favorisent un impact positif sur la planète. Pas de ressources gâchées pour une appli gadget inutile et énergivore ! Récup, recyclage, entraide, durabilité sont les nouveaux maîtres mots. Des marques invitent les consommateurs à s’engager à leurs côtés pour le bien commun.

Re-penser le rôle des technologies de demain (tout comme celles d’aujourd’hui). S’interroger sur leurs dérives possibles afin de les prévenir.

De la fiction à la réalité, il n’y a qu’un pas. L’évolution permanente de le technologie et la course à l’innovation permettent de le franchir plus facilement qu’on ne le pense.

Les dystopies nous mettent en garde contre les dérives de l’utilisation de la technologie à des fins peu recommandables. Il s’ensuit que ce qui paraissait impensable à la sortie du roman 1984 de George Orwell (1949) ou du Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley (1932) existe de nos jours. Plus récemment, la série britannique Black Mirror met en scène des situations différentes dans chaque épisode. Si certaines inventions ne sont pas envisageables dans un avenir proche, certaines pratiques ont déjà cours. Le système de crédit social chinois qui note les citoyens en fonction de leur civisme en est un exemple.

Le déconfinement n’a pas sonné le glas des nouvelles communications mises en place ces trois mois d’isolement. La distance physique que nous nous imposons pour contenir l’épidémie modifie profondément les relations entre les humains. Elle pose un nouveau défi quelle sera la communication des années 2020 ?

LC design vous accompagne pour relever ce défi de repenser votre communication post-covid. Nous l’adapterons à la nouvelle ère de distanciation physique ouverte par la crise sanitaire. Faites appel à nous pour mettre à profit les nouvelles façons de communiquer et les ajuster à votre marque.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *