BLOG

Eero Aarnio et le Pop Design

07 Mar 2012, Posté par Loïc dans Design
agence de com Lorient, agence de communication Lorient, com Lorient, communication Lorient, agence com Lorient, agence de communication Lorient, campagne de com, campagne de communication, campagne de pub, campagne de publicité, agence de pub Lorient, agence de publicité Lorient, créativité, design, édition, magazine, affichage, identité visuelle, logos, transport urbain, Lorient Morbihan Bretagne, agence de communication Morbihan, com Morbihan, communication Morbihan, agence com Morbihan, agence de communication Morbihan, campagne de com, campagne de communication, campagne de pub, campagne de publicité, agence de pub Lorient, agence de publicité Lorient, publicité Lorient, pub Lorient, communication compagnie de transport, communication transports urbain

Eero Aarnio né en 1932 à Helsinki, est un designer finlandais. Bien qu’il soit dans le mouvement du pop-design, il refuse le concept de mobilier éphémère. Diplômé de l’Institut des arts industriels d’Helsinki, Eero Aarnio ouvre sa propre agence de design en 1962. Il connaît très vite un énorme succès en imaginant pour la firme Asko l’un des premiers fauteuils en plastique. Il conçoit le Ball chair en 1965, un fauteuil tout rond, imposant par ses dimensions (1 m de diamètre) et semblable à une bulle de repos ou une capsule spatiale. À partir des années 60, Eero Aarnio crée de nombreux meubles en plastique, souvent très colorés, tels les fauteuils Pastilli (1967), Serpentine (1968), Bubble (1968), Tomato (1969) ou Pony (1973). Il est l’un des premiers designers de meubles à initier la décontraction comme tendance. Son style qui va à l’encontre de la mode scandinave des années 50, la prolonge paradoxalement par l’emploi des formes arrondies. Parmi ses créations, on compte aussi la chaise empilable U-023 (1972) ou, plus récemment, la table Screw (1991). Après la crise pétrolière de 1973, Eero Aarnio abandonne les matières synthétiques et revient aux matériaux naturels. Ses meubles ont été réédités dans les années 90.

Écrire un commentaire